Médiation Sociale en Milieu Scolaire

Être au service des différents acteurs en milieu scolaire

  • RF
    Ministère Éducation Nationale
    Ville de Marseille
    Conseil Général 13

  • Le principe est d’être au service de l’ensemble des parties prenantes du milieu scolaire : élèves, communauté éducative, parents.


    Nous agissons avec tous les acteurs présents dans l’environnement de l’élève et de l’établissement.


    logo-adelies

    Les objectifs

    Le dispositif est mis en œuvre dans le collège « Henri Fabre » et l’école primaire « Les Pins ».

    Les objectifs du dispositif s’articulent autour de quatre axes prioritaires d’intervention :

    1. La prévention et la lutte contre les violences de tout type à savoir les incivilités, les comportements violents, le harcèlement et les jeux dangereux,
    2. La prévention des décrochages scolaires et l’amélioration de l’environnement scolaire,
    3. La valorisation des potentiels des élèves à travers l’apprentissage du monde professionnel et de la citoyenneté,
    4. Le développement des relations entre les élèves, la famille et les équipes pluridisciplinaire notamment à travers la mise en place de la médiation par les pairs.
  • Les missions

    Les missions du médiateur social sont définies dans une logique de complémentarité avec celles des autres acteurs présents dans l’environnement scolaire.

     

    Elles s’attachent à la fois à permettre d’exploiter pleinement les compétences spécifiques du métier de médiateur social et son positionnement de tiers.

     

    Elles visent également à poser clairement les limites de son périmètre d’intervention et les articulations à définir au regard des champs de compétences des autres professionnels.

     

    En lien avec le référentiel de la médiation sociale, le médiateur dispose de trois modes d’intervention à savoir la présence active de proximité, les rendez-vous individuels et la médiation « navette » ou « table ronde ».

     

    Lors de temps de récréation, le médiateur en milieu scolaire veille à se faire connaitre des élèves en particulier des plus fragilisés dans le but d’identifier des situations complexes, de rassurer, et d’informer.

  • La gestion des conflits

    La présence active de proximité consiste donc à se rendre disponible pour gérer des conflits en temps réel dit « à chaud ».

     

    En fin de médiation, un protocole d’accord verbal émerge entre les élèves concernés qui s’engagent à tenir les engagements décidés ensemble. En cas de refus, le médiateur peut proposer de rencontrer les élèves dans son bureau afin de poursuivre la médiation dans un cadre plus formel.

     

    L’intérêt du rendez-vous personnalisé est de pouvoir axer l’entretien autant sur la gestion du conflit en question que sur la situation plus personnelle de l’élève.

     

    Lors de conflit collectif, une médiation « table ronde » permet une régulation pour un groupe de plusieurs élèves soit, venus spontanément, soit suite à l’observation du médiateur d’un conflit « latent ».

     

    Grâce aux méthodes de médiation, la solution est trouvée par les élèves eux-mêmes assurant une meilleure résolution de conflits et prévenant ainsi une récidive.